DQN : L’IA capable de jouer à des jeux vidéo

DQN : L’IA capable de jouer à des jeux vidéo

Le laboratoire Deep Mind (racheté par Google en 2014) a créé DQN (Deep Q-network) un IA capable de jouer à des jeux vidéo simples, parfois mieux que certains joueurs professionnels.

Différent des IA préexistants ?

Des IA jouant aux jeux vidéo existaient déjà mais celui-ci est un peu particulier. Contrairement aux autres DQN, ne reçoit aucune information sur le jeu. Les seules informations qu’il possède sont les pixels à l’écran et le score. L’IA a été testé sur 49 jeux d’Atari 2600 et sur 23 d’entre eux il a réussi à battre le score de joueurs professionnels. Il s’agit de jeux comme Flipper Video Pinball, Space Invader, Pong ou encore Breakout.

spaceinvaders_2414578batari breakout

Son but : Le meilleur score possible

Son but est d’atteindre le meilleur score possible. Pour cela DNQ joue, observe et apprend de ses erreurs pour établir une stratégie. Dans Breakout, le célèbre jeu de casse brique, par exemple l’IA à très vite compris que pour atteindre un score élevé il fallait bloquer la balle au-dessus du mur de briques.

Pas adapté à tous les jeux

Pour certains jeux plus complexes, DQN a par contre obtenu un score médiocre voir même nul. C’est le cas pour des jeux comme Pacman, Asteriod ou Centiped ou la mécanique de jeu est plus complexe. On peut donc se douter qu’il n’est pas adapté à des jeux complexes et récents puisqu’il n’est pas capable d’analyser un univers 3D dont la majorité des jeux actuels sont composés.

Application dans des secteurs variés

Il y a encore des progrès à faire mais une telle intelligence artificielle pourrait à terme être utilisée dans d’autres domaines que les jeux vidéo, comme par exemple la conduite automatisée ou l’imagerie médicale.

Article écrit par Eline Vermeulen

Étudiante de deuxième année en E-Business, je suis également une grande amatrice de mangas, de culture japonaise et de jeux vidéo (principalement Nintendo)