Facebook et sa politique d’impersonnalité

Facebook et sa politique d’impersonnalité

Depuis la fondation de Facebook en 2004, les utilisateurs du réseau social ont pris pour habitude de partager leurs moindres faits et gestes. Ceci implique d’être prudent car, une fois nos informations transmises, elles ne constituent plus notre (unique) propriété… Alors qu’en est-il de la confidentialité ?

Une base de données considérable

A la création de votre compte, une multitude de renseignements vous sont demandés. De vos nom et prénom à votre date de naissance en passant par votre adresse mail, Facebook collecte vos informations personnelles. Mais qu’en fait-il ? Le géant américain, grâce à l’aide de ses 1 490 000 000 « d’amis », en constitue une immense base de données.

La politique de confidentialité

Cette charte énonce tous les renseignements recueillis à propos de vous mais aussi la manière dont ils sont utilisés. Etant déjà très bien informée sur le sujet, j’ai moi-même été surprise du peu de vie privée que Facebook nous accorde au final… Voici une liste exhaustive des données récoltées par la plateforme :

  • vos informations « de base »: à savoir vos nom et prénom, votre date de naissance ainsi que votre sexe ;
  • vos coordonnées: c’est-à-dire votre adresse mail ainsi que votre numéro de téléphone (si vous l’avez fourni, cette donnée ne doit pas être obligatoirement délivrée) ;
  • vos données bancaires : si vous avez effectué un/des paiement(s) via Facebook, votre numéro de carte ainsi que « d’autres infos sur celle-ci » seront récoltés. En lisant la charte, vous remarquerez que le réseau social s’exprime très peu à propos des informations relevées pendant nos paiements ;
  • votre position géographique : non, désactiver la localisation de votre application ne suffit pas à empêcher Facebook à avoir accès à votre emplacement. En effet, la plateforme recueille ce renseignement également via votre signal Wi-Fi, votre adresse IP mais aussi via votre numéro de GSM, votre onde bluetooth et votre système GPS si vous êtes détenteur d’un smartphone.
La vie privée selon Facebook

SourceDigital Firefly Marketing, « la vie privée selon Facebook »

Ces informations représentent ce que nous offrons au réseau social naturellement parce qu’il nous les demande ou par inattention (en oubliant de désactiver tous les moyens de nous localiser par exemple).

Ceci ne constitue qu’une partie des éléments relevés par Facebook. En effet, alors que nous croyons contrôler l’accessibilité de toutes nos données grâce aux paramètres de confidentialité proposés, il n’en est pas le cas. Nos conversations, aussi nommées « messages privés », n’en sont rien; le réseau social parcourt nos interactions avec les autres utilisateurs

Cette politique de confidentialité s’applique à tous les produits, services et marques de Facebook qui ne disposent pas de politique distincte. Toutes les informations divulguées sont également utilisées par ces services mais aussi par les partenaires tiers du réseau « en échange d’une contribution ».

Les « Services Facebook »

Les services Facebook constituent diverses plateformes publicitaires et de communication. Parmi elles, vous connaissez sûrement déjà Facebook Mobile, Messenger ou encore Instagram, rachetée en 2012 par le géant social. Pourtant, Facebook est propriétaire de bien plus d’applications. En voici une liste non exhaustive :

  • Facebook Payments ,
  • WhatsApp INC ,
  • Mobile Technologies INC ,
  • Onavo ,
  • Parse ,
  • Moves ,
  • Oculus ,
  • LiveRail ,
  • Paper ,
  • Rooms ,
  • Slingshot ,
  • internet.org ,
  • Atlas.

Trop souvent, nous ne prenons pas toujours le temps de lire les conditions générales d’un site avant de s’y inscrire. Pour l’écriture de cet article, il était pourtant nécessaire de prendre connaissance des politiques de Facebook. Elles furent longues à lire et à emmagasiner, mais au final je suis contente de cet exercice, car je sais enfin comment sont traitées nos informations et cela me permettra dans le futur de me méfier davantage.

J’espère que mon article aura le même effet pour vous…

Sources:

Article écrit par Loriana Mercier

Passionnée de langues, d'écriture et de nouvelles technologies depuis mon enfance, je poursuis actuellement des études en e-business à la HEPH Condorcet.