Landing pages : pourquoi les optimiser ?

Landing pages : pourquoi les optimiser ?

Lorsque l’on met en place une stratégie marketing à appliquer pour un site (et plus particulièrement en ce qui concerne l’e-commerce), il existe de nombreux points à ne pas négliger pour pouvoir minimiser le plus possible le taux de rebond. Et l’un des éléments les plus importants porte un nom : la landing page. Mais qu’est-ce que c’est exactement ? Pourquoi et surtout, comment l’optimiser ? Où faut-il s’en servir ?

Un élément indispensable pour une stratégie marketing

Pour les anglophobes, landing page peut se traduire par « page d’atterrissage » ou « atterripage ». Il s’agit de la page qui s’affiche lorsqu’un internaute clique sur un lien particulier, qui peut se trouver de diverses manières (qui seront énumérées dans la suite de l’article). Le but de cette page est purement et simplement de faire en sorte que le prospect – ou « client potentiel » – effectue une action (acheter, s’inscrire sur le site, …).

Exemple landing page

Exemple de landing page

Mais pourquoi est-ce important d’avoir ce genre de page sur un site ? Parce que c’est là le meilleur moyen de transformer le prospect en client réel. Prenons un exemple simple en comparant le site e-commerce à une enseigne physique. Une personne se balade dans la rue en regardant les vitrines des magasins devant lesquels elle passe et soudain, son regard s’arrête sur une vitrine. Un produit y est présenté dans un décor de bon goût, avec une fiche mettant en avant les performances de ce produit. En grand, au-dessus, une grande affiche annonce « Entrez vite pour acheter ce produit révolutionnaire et profitez d’une réduction de 10% ! ». Bien évidemment, tous les prospects ne prendront pas la peine d’entrer dans le magasin mais la plupart d’entre eux le feront quand même, trouvant le produit intéressant (accompagné de la réduction non-négligeable). Cet exemple illustre parfaitement les landing pages : dans ce cas, il s’agit de la vitrine sans qui il y aurait probablement eu beaucoup moins de clients qui se seraient donné la peine d’entrer.

Une optimisation essentielle

Certains se diront sûrement, à partir de là : « facile, il suffit de mettre en place un joli design, un peu de texte et le tour est joué ! » mais malheureusement, c’est plus compliqué que ça. Une optimisation de ce genre de page est indispensable si on veut obtenir les résultats les plus efficaces. Voici une liste de conseils pour optimiser une landing page :

  • Un contenu textuel adapté : avoir un titre et un sous-titre qui permet directement de deviner le but de la page d’atterrissage car on estime que peu de gens qui viennent dans un but précis lisent les textes. Attention, cela ne veut pourtant pas dire qu’il ne faut pas avoir de textes ! Du contenu doit bien évidemment être écrit (et non pas copié-collé d’un autre site), à condition que ça aille directement à l’essentiel.
  • Une mise en page bien pensée : le but est de trouver l’équilibre pour agencer correctement les textes et les médias. Il ne faut pas que la page soit trop chargée en terme de médias, sans quoi l’internaute ne verra pas forcément les éléments textuels. Il faut que le prospect sache, au premier coup d’œil, ce qu’on lui propose et surtout comment l’obtenir. Avoir un menu simple et facile d’accès peut aussi permettre à l’internaute de se renseigner rapidement sur le reste du site et ainsi se rendre compte qu’il s’agit d’un site de confiance.
  • Des temps de chargement rapides : il est indispensable que le temps de chargement d’une page soit aussi rapide que possible. En effet, les internautes les moins patients auront tendance à se frustrer face à une page qui s’affiche de manière lente et progressive. Il faut donc s’assurer d’utiliser les modules les moins lourds possibles et de bénéficier d’un hébergement de qualité.
  • La confiance se mérite : l’internaute doit être amené à placer sa confiance dans le site et, pour ça, il faut être honnête avec lui. Il est donc conseillé d’éviter de gonfler les caractéristiques du produit, d’utiliser des avis manipulés (ou carrément faux), de cacher certains frais supplémentaires, d’ajouter du texte en tout petit, en bas de la page, etc…
  • Un « call-to-action » qui sort du lot : le call-to-action est traduit par « appel à l’action » qui est un bouton qui va permettre à l’internaute d’effectuer l’action pour laquelle il a cliqué sur le lien. Cet appel à l’action doit être la première chose que verra l’internaute en arrivant sur la page, il faut donc que le bouton soit assez visible, qu’il ressorte par rapport au design de la page et qu’il indique clairement ce qu’il permet d’effectuer (« Acheter », « Inscrivez-vous », …). Attention cependant à ne pas en faire trop, il n’est pas nécessaire de le faire clignoter, bouger dans tous les sens, etc…
Exemple call-to-action

Un « call-to-action »

Où intégrer le lien ?

Cela dépendra de la personne ciblée par cette landing page. De nombreux moyens sont possibles pour inviter un internaute à cliquer sur le lien :

  • Par e-mail : si le type de personne visé est celle qui a déjà confiance (et qui s’est donc inscrite à une newletter), alors l’e-mail reste le meilleur moyen d’attirer un prospect sur une atterripage. Par exemple, si le site met en vente un nouveau produit, il suffira simplement d’utiliser la newsletter et d’y intégrer un bouton qui permettra à l’internaute d’arriver sur la page adéquate.
  • Par référencement naturel : il suffit simplement de faire en sorte que la page se retrouve dans les résultats des moteurs de recherche en optimisant les divers paramètres de référencement.
  • Par une campagne Google Adwords : dans la lignée du référencement naturel, le but sera d’afficher la page au tout début des résultats Google pour lui assurer une meilleure visibilité. Bien évidemment, cette solution est payante mais a un impact beaucoup plus rapide que le référencement naturel.
  • Par d’autres moyens payants : il est possible d’utiliser par exemple une bannière affichée sur un autre site pour faire arriver l’internaute sur la landing page. Un autre moyen payant consiste à utiliser les publicités sur Facebook, qui permettent un ciblage très précis des internautes qui verront la publicité.
  • Via la viralité des réseaux sociaux : Facebook et Twitter (les réseaux sociaux les plus utilisés à travers le monde) peuvent être intéressants pour afficher le lien à tous les gens qui sont liés aux comptes de l’entreprise.

Sources :

  1. Landing page, les critères pour bien la réussir
  2. Que sont les Landing Pages et comment en faire usage ?
  3. Cours « E-commerce » de 2ème année par Mme Van Hamme

Article écrit par Thomas Hellin

Étudiant en E-Business à la Haute École Condorcet. Passionné de nouvelles technologies, d'économie mais aussi de rédaction de textes en tous genres.