Le M-Commerce se développe en Belgique !

Le M-Commerce se développe en Belgique !

Jusqu’où ira le M-Commerce, le commerce mobile ? Le M-Commerce a pris son envol en Belgique en 2014. Selon une étude de BeCommerce, en comparaison avec l’année 2011, le M-Commerce a fait un bond remarquable en nombre de webshops proposant l’achat de produits et de services via les Smartphones.

M-Commerce

Le top 5 des ventes en ligne

BeCommerce, l’association belge des commerçants en ligne, a répertorié un top 5 des articles les plus achetés via les appareils mobiles. Le voici :

  1. L’habillement
  2. L’aménagement intérieur
  3. Les activités liées au tourisme (tickets d’avions, etc.)
  4. Les jouets
  5. Les produits de beauté

Aperçu statistique de l’année 2014

En 2014, 55% des webshops, c’est-à-dire près de 4 fois plus qu’en 2011 (15%), proposent leurs produits et services via les appareils mobiles. Une estimation de l’étude de BeCommerce fait apparaître que le chiffre d’affaire global de l’e-commerce s’élève à 2.2 milliards d’euros en 2014, dont 213 millions d’euros via le M-Commerce.

Plutôt site web adaptatif ou application mobile ?

Pour une raison économique, une poignée d’e-commerçants belges privilégient les sites mobiles adaptatifs aux applications (apps) car le développement d’applications de vente en ligne est coûteux et demande d’avoir des connaissances techniques très spécifiques. Cependant, plusieurs commerçants se sont quand même penchés vers les applications mobiles de ventes en ligne. Les avantages de telles applications sont multiples, on peut citer : une facilité de navigation, une consultation plus simple des catalogues de vente, une simplification de la réalisation des achats, etc.

003. image3

Le M-Commerce satisfait les e-commerçants

La plupart des commerçants en ligne ayant un site mobile adaptatif (responsive design) ou une application mobile sont satisfaits des résultats de leur commerce mobile. Nous pouvons noter qu’en 2011, 48% des webshops indiquaient ne pas vouloir se lancer dans le commerce mobile, en 2013, ils ne sont plus que 18%. La quasi-totalité des e-commerçants considèrent le M-Commerce plutôt comme une manière de mieux servir la clientèle qu’un moyen de vendre davantage. Le M-Commerce semble avoir de beau jour devant lui.

http://www.express.be/business/fr/technology/le-m-commerce-grandit-en-belgique-un-chiffre-daffaires-de-plus-de-213-millions-deuros-en-2014/207929.htm

Article écrit par Michaël von Stubbendorff

Étudiant en première année e-business à la Haute École de Condorcet (Tournai). Je suis super content de suivre ce type de formation 🙂

Quelque chose à dire? Réagissez!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *