Le « wording » : l’art d’optimiser ses questions pour son étude de marché en ligne

Le « wording » : l’art d’optimiser ses questions pour son étude de marché en ligne

Le « wording » : quèsaco ? On peut traduire cette méthode par l’art de l’optimisation, de la simplification des questions pour les rendre ainsi le plus compréhensibles possible pour les personnes sondées. Cette optimisation et simplification permettront ainsi de diminuer la charge de travail accomplie par les personnes interrogées lorsqu’elles répondent à votre enquête et donc, diminuera le nombre d’abandons en cours de route. Une étape qui est donc primordiale pour vos études de marché.

Le « wording » se compose des 4 règles suivantes :

  1. Utiliser, si possible, des mots de moins de 7 lettres.
  2. La question en elle-même ne doit pas dépasser les 7 mots.
  3. La simplicité des mots de la question passe toujours devant les deux premières règles.
  4. La question doit avoir le même sens pour tous les enquêtés.

 

Règle 1 et 2 : Utiliser si possible des mots de moins de 7 lettres et ne pas dépasser 7 mots pour la question

Pour un maximum de clarté lors de la lecture de la question par l’enquêté, il est conseillé de raccourcir au maximum la taille des mots et des phrases lors de la rédaction d’une question. Cela permet une lecture rapide et facile de la question par le répondant et évitera ainsi l’abandon de celle-ci.

 

Avant et après la méthode du wording.

Avant et après la méthode du wording.

 

Règle 3 : La simplicité des mots et de la question passe toujours devant les deux premières règles

N’oublions pas que l’objectif premier du « wording » est d’augmenter la compréhension des questions pour un maximum de répondants. En effet, les deux premières règles ne doivent pas toujours être suivies. Il est plus judicieux de choisir un mot simple de plus de 7 lettres qu’un mot complexe de moins de 7 lettres. Il en va de même avec la question en elle-même. Il vaut mieux une question compréhensible de plus de 7 mots qu’une question peu compréhensible de moins de 7 mots.

 

Règle 4 : La question doit avoir le même sens pour tous les interrogés

Certains mots ont une signification qui varie selon le répondant. Pour cela, il faudra veiller, lors de la rédaction des questions, à choisir les bons mots qui seront lus de la même façon par tout le monde. Comme par exemple, utiliser les expressions « Une fois par jour » ou encore « Plusieurs fois par jour » au lieu des mots « parfois » ou « souvent ».

 

En conclusion

Le « wording » est une étape essentielle lors de la création de questions pour votre enquête, elle permet de diminuer le nombre d’abandons et donc d’obtenir plus de réponses pour votre enquête, et c’est bien là l’objectif principal d’une enquête, celui de récolter un maximum de données.

 

Quelque chose à dire? Réagissez!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *