Se développer sur un marché à l’international : comment développer la partie web ?

Se développer sur un marché à l’international : comment développer la partie web ?

Vous avez envie de conquérir un marché à l’international ? Une chose est sûre, cela vous prendra pas mal de temps mais cela peut aussi vous rapporter beaucoup ! Nous allons détailler des éléments de réponse, notamment sur la communication, la relation client, et sur les étapes à franchir.

Mon entreprise arrivera-t-elle à exporter ?

La première chose à faire est d’analyser l’entreprise. Pour la partie web, il s’agit de savoir si l’entreprise dispose des outils et des infrastructures adéquates pour se lancer sur un marché international et ainsi satisfaire le client. Dispose-t-elle d’un personnel assez important et qualifié pour franchir ce cap et s’imposer sur le marché du e-commerce de son secteur ? Votre site e-commerce est-t-il visible et rentable? En cliquant ici, vous accéderez à toutes les informations principales vous permettant de voir si votre site e-commerce est bien optimisé.  Vous l’aurez donc compris, l’internationalisation nécessite des infrastructures solides, avec de bonnes bases.

Développement international e commerce

Openvalley

Commencez petit à petit !

Ce n’est plus un secret, l’anglais est une langue utilisée dans le monde entier. Que ce soit dans le monde professionnel ou des particuliers, l’anglais fait de plus en plus d’adeptes. Alors pourquoi ne pas commencer par là ? Le coût de la traduction de votre site e-commerce ne vous coûtera « que » 25% de la somme de départ du projet site web. De plus cela va mettre votre entreprise et votre site e-commerce sous la lumière du marché international. Grâce aux outils (Google Analytics) vous allez pouvoir analyser d’où viennent vos clients et ainsi pouvoir cibler les pays dans lesquels il serait avantageux d’avoir une version spécifique dans la langue de ce pays ! Vous allez pouvoir cibler votre clientèle.

Adaptez l’offre à la demande !

Il ne suffit pas de traduire votre site e-commerce, avec l’internationalisation, il faut aussi adapter le contenu avec la culture de chaque pays car les habitants ne réagiront pas de la même façon que ceux d’un autre pays. Par exemple, les Espagnols ont vraiment besoin de se sentir en sécurité pour acheter sur le web, alors qu’en France la pratique est déjà généralisée. Pour avoir un bon réseau de relation client, il est fortement conseillé d’embaucher des personnes parlant la langue du pays concerné, ou encore mieux, des personnes étant eux même du pays ! Il est important qu’une personne connaisse bien le pays dont elle sera chargée de gérer la relation client, notamment pour suivre l’évolution du marché.

Établir une communication propre à chaque pays.

Il est logique que dans les pays où vous commencez à vous développer dans l’e-commerce, personne ne connaisse votre entreprise. Il va donc falloir vous faire connaître au sein de ce nouveau marché. Et cela passe encore par une analyse des mentalités de chaque marché. Par exemple, les clients allemands et les clients anglais réagissent bien à l’affiliation, contrairement à l’Italie où ce moyen ne procure aucun résultat … Il va donc falloir avoir des moyens de communication différents pour chaque pays (Facebook, mailing, blog, et bien d’autre !). Ce qui va nécessiter du personnel supplémentaire … Mais rassurez-vous, il existe un moyen incontournable et international : la campagne d’achats de mots-clés (Google Adwords) ! Elle vous permettra de faire monter rapidement votre notoriété. Conseil : Ayez un nom de domaine universel ! Un nom purement francophone aura très peu de chance d’acquérir de la notoriété  … Surtout dans la concurrence du e-commerce !

Veillez à respecter les réglementations des différents pays !

Oui les pays de l’Union Européenne ont des lois en communs concernant l’e-commerce, mais cela n’empêche pas les pays à prendre des décisions et de voter des lois indépendamment de l’UE ! Vous devez vous informer sur tout ce qui se passe en rapport avec l’e-commerce et ceci dans chaque pays où vous allez vous implanter ! Des lois en France peuvent être totalement différentes de celles en Belgique ! Du fait du fort développement de l’e-commerce en matière générale, les lois sont souvent mises à jour ! De nombreux sites traitant sur ce sujet sont disponibles comme belgium.be ou encore économie !

A vous de jouer !

Source:

Alesiacom

Business Les Echos

Mots clés: Clients, international, marché international, entreprise, site e-commerce

Article écrit par Florian Quisenaerts

Etudiant en e-Business à Haute Ecole Provinciale de Hainaut (HEPH) Condorcet. Ancien membre de @Net_Crim, compte dédié à la cybercriminalité. Intéressé tout particulièrement par le SEO et le SMO, ainsi que par les ERP.