Un virus ! Oui mais lequel ?

Un virus ! Oui mais lequel ?

Dans le monde de l’informatique, on retrouve des masses de virus. Cependant, il faut savoir les distinguer. Tous les virus ne fonctionnent pas de la même façon. Les dangers qu’ils peuvent provoquer sont divers.

Les malwares

On peut le traduire en français par logiciel malveillant. C’est un programme qui a pour but de nuire à un système informatique. Les malwares regroupent les virus, les vers ou encore les chevaux de Troie pour ne citer qu’eux.

Les virus

C’est un morceau de programme qui a pour but de se reproduire sur votre ordinateur. Il s’introduit sur votre machine sans votre consentement. Plus techniquement, on peut dire qu’un virus s’attache à un de vos programmes exécutables et se copie sur tous vos autres programmes exécutables que vous pourriez lancer. Ils peuvent s’avérer très dangereux et endommager les machines infectées plus ou moins gravement.

Les vers

Ce type de logiciel malveillant est assez spécial. C’est un programme qui peut se dupliquer à travers les terminaux connectés à un réseau pour ainsi porter atteinte à l’entièreté du réseau et des systèmes d’exploitation.

Les chevaux de Troie

C’est un malveillant qui prend l’apparence d’un programme valide habituel. Il s’introduit par la suite dans une séquence d’instructions normales. Vous ne le remarquez pas car il se fond dans la masse de programme sans que vous vous en aperceviez. Mais il contient souvent une fonction cachée qui détourne les mécanismes de sécurité pour pénétrer dans les fichiers afin de les modifier. La différence avec les deux autres, c’est que le cheval de Troie ne se réplique pas, il peut rester inactif et inoffensif pendant un lapse de temps assez long jusqu’à la date programmée de son entrée en action.

Les spywares

C’est un terme anglais que l’on peut traduire en français par logiciel espion ou espiogiciel. Ce programme est réalisé dans le but de collecter des données personnelles sur l’utilisateur et de les envoyer directement au créateur du programme via internet sans avoir l’autorisation de l’utilisateur.

Par exemple, le keylogger est un type de logiciel espion. Celui-ci enregistre les frappes au clavier des utilisateurs. Il est utilisé pour voler les mots de passe de certains comptes, ceux des comptes en banques sont les plus touchés par les keyloggers.

Les dialers

Ce sont des programmes informatiques qui composent un numéro pour connecter l’ordinateur à Internet. Vous avez déjà un dialer sur votre ordinateur, celui-ci est sans danger car c’est le dialer de votre fournisseur d’accès.  Il existe aussi des dialers malveillant qui peuvent s’installer sans votre accord sur votre ordinateur et composer des numéros très chers. Il faut donc que vous soyez prudent par rapport aux logiciels que vous téléchargez et assurez-vous que ce soit sur des sites dont vous avez confiance (des sites très connus, le site du logiciel même, …).

Les rootkits

On peut définir ce terme anglais par un « kit » pour devenir administrateur  (« root » en anglais) de votre ordinateur. C’est un ensemble de code programmé qui se greffe sur votre machine, voire jusqu’au noyau de votre système d’exploitation dans certains cas ! Lorsque le propriétaire du rootkit est dans votre ordinateur, il peut facilement en prendre le contrôle sans laisser de trace. Il est très difficile à détecter lorsque votre ordinateur est en marche. Une fois que le rootkit est en place sur votre ordinateur, il devient le maître de votre système. Tous les programmes doivent passer par lui avant que quoi que ce soit ne se lance.

Article écrit par Miguël Delfosse

Je suis actuellement étudiant en E-business au Condorcet. Passionné de nouvelles technologies, en Webmarketing et en création de site web.